La girouette et la boussole !

boussole

Il était une fois, toutes voiles dehors, une magnifique goélette qui naviguait sur les eaux délicieuses du pacifique ; cap sur l’Amérique du sud…

A son bord, vissée à plus de 20 mètres de haut, gîte Madame Girouette tout en haut du grand mât. Solidement amarrée, Madame Girouette domine le navire et jouit d’une vue exceptionnelle. Nez au vent, du nord au sud, de l’est à l’ouest, elle vire et revire. Les points cardinaux n’ont plus de secret pour elle, elle les connaît sur le bout de sa flèche. Elle a fière allure !

Mais voilà, Madame Girouette est affectée du syndrome de « je m’agite tout le temps » qui se manifeste par une envie effrénée de partir dans tous les sens. Maître vent l’a bien compris et trouve dans sa soumise, l’objet de tous ses désirs.

Madame Girouette est à la recherche d’excitations intenses et permanentes, génératrices d’adrénaline. Un coup à droite, un coup à gauche, un tour puis deux tours ! Elle virevolte sur son axe. Quel plaisir exaltant de pouvoir ainsi s’en aller dans toutes les directions sans se poser de question.

Son problème ! Elle veut être sur tout et partout, elle s’agite sans raison à perdre la raison. Sa danse frénétique ne prend fin qu’à l’épuisement total des hormones de l’excitation.

Plus bas, bien plus bas, Madame Girouette sait qu’elle est observée.

En effet, Madame Boussole postée aux commandes du navire, l’admire secrètement, elle ne perd pas une miette du spectacle.

Elle qui, depuis ses débuts, reste plantée à indiquer le NORD en fidèle soldat. Oui, Madame Boussole l’envie. Elle s’imagine bien volontiers en haut du mât, à scruter l’horizon et à danser. À dire vrai, madame Boussole est déprimée. Toutes ces années passées à indiquer le NORD ont fini par avoir raison d’elle. Malgré sa sagesse et sa place auprès du capitaine, madame Boussole se sent inutile et complexée face à Madame Girouette qui brille de mille feux avec son énergie débordante et son agitation permanente.

Mais un jour, au milieu de nulle part, la Goélette vit le ciel se couvrir dangereusement. Madame Girouette comme à son habitude se mit à danser, alertant ainsi le capitaine de l’imminence de la tempête.

Madame Girouette était très occupée à tourner dans tous les sens, à tel point qu’elle en était toute étourdie. Mais voilà dans cette agitation de tous les instants, madame Girouette ne put voir l’importance de la tempête à venir. Lorsqu’elle s’en aperçût, il était trop tard ! Épris de panique, elle se mit à faire feu de tout bois en criant « Au secours Capitaine, je suis perdu ! que dois-je faire ? Aidez-moi ! au secours ».

Alertée par les appels de détresse, Madame Boussole décida de prendre le contrôle des opérations. Animée depuis toujours par son unique but d’indiquer le NORD, madame Boussole passa les consignes au capitaine avec discipline, constance et détermination. Après de longues heures de batailles, sous les consignes de madame Boussole, manœuvres après manœuvres, le capitaine du bateau et son équipage étaient sains et saufs. Le bateau était enfin sorti de cette terrible tempête, avec quelques dégâts certes mais entier.

La force de madame Boussole était enfin mise au grand jour et montrant ainsi à quel point, il est important d’avoir des principes, des valeurs et des buts précis à atteindre (un cap quoi).

Ce qui de prime abord aurait pu être considéré comme une attitude limitante de la part de Madame boussole, n’est en fait que sagesse. Bien sûr, qu’il faut être curieux et goûter aux merveilles de la vie, tester et faire ses expériences, mais pas n’importe comment. Pour ma part, mes choix sont alignés avec mes valeurs, mes principes et surtout avec mes buts, sans quoi, il serait facile de me perdre dans l’arbre infini des possibles qu’offre la vie.

Depuis ce jour, Madame Girouette comprit, qu’il était inutile d’aller dans tous les sens au risque de ne plus savoir ou aller dans les moments difficiles.

La moralité. Plutôt que de s’agiter comme un fou dans sa vie en partant dans toutes les directions sans réelles stratégies et à vouloir se montrer à tout prix. Mieux vaut se poser, et commencer par se fixer des objectifs à courts, moyens et longs termes sur les 5 piliers essentiels de sa vie que sont le couple, la famille, les amis, le travail et son développement personnel.

Comme madame Boussole, il est primordial de connaître sa destination, son but. C’est à cette condition que le travail dur et acharné finit par payer. Pas question de se laisser impressionner par les agitateurs ou les girouettes. Pendant la tempête, des objectifs et des buts clairement définis seront les meilleurs alliés. Alors avant que la prochaine tempête ne frappe, mieux vaut être préparé en commençant par se fixer des buts.

Bien à vous
Noid FocusObjectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *